Industrielle

Nous travaillons avec nos partenaires aux développements des actions industrielles relatives à la transformation de la laine.

Depuis plus de 10 ans nous collaborons avec la société LAURENT LAINE :

  • Dès 2002, les Ateliers de la Bruyère se fournissent en laine pour leur activité de feutrage exclusivement auprès de l’entreprise Laurent pour travailler une laine locale.
  • A plusieurs reprises des visites de l’entreprise Laurent Laine se sont réalisées, guidée par le directeur des Ateliers de la Bruyère lors de l’absence du gérant.
  • Laurent Laine expose les produits des Ateliers de la Bruyère sur les salons nationaux spécialisés (Paris, Strasbourg, Nantes, Lyon…)
  • Les Ateliers de la Bruyère ont réalisés l’isolation et le capitonnage de l’hébergement insolite local « la Tsabone » revisité par un architecte pour le pays de Saugues. Afin de mener à bien cette action, Laurent Laine et les Ateliers de la Bruyère ont réalisés des essais de traitements écologiques (au greenfirst©) ainsi que des tests de cardage et nappage.
  • Dans le cadre de l’aménagement de nos nouveaux locaux, nous avons réalisé un chantier expérimentale d’isolation en laine avec des artisans locaux, de la laine collectée à Saugues et lavée aux établissement LAURENT LAINE.

MACHINE DE BONNETERIEDepuis 2006 nous tissons des liens avec l’ancienne bonneterie PAGE. Les Ateliers de la Bruyère ont valorisé certaines productions de la bonneterie Page dans le cadre de création textile :

  • Valorisation de bobines de fil en décoration de table
  • Réutilisation de chutes de textiles en création de bonnet événementiel pour un groupe de musique local : « La Maison Quitientchaud »

Lors de la cessation d’activité, Gérard Page, gérant de la société de bonneterie, a détail bonneterie dec 2014 (1)souhaité léguer son outil de production aux Ateliers de la Bruyère afin de sauvegarder le patrimoine matériel et immatériel. Il s’est également proposé de former les opérateurs afin de relancer certaines machines de bonneterie. Une machine à déjà était transférer et une formation dispensée. Dès l’entrée des Ateliers de la Bruyère dans leur nouveau local, le transfert d’autres machines est prévu et attendu avec impatience par Gérard Page et les salariés de l’association.