Missions et objectifs

Stratégie globale de l’association « les ateliers de la bruyère » :

Crée en 1992, l’Association porteuse du chantier d’insertion « Les Ateliers de la Bruyère » reste fidèle à son projet de départ « favoriser la promotion des personnes en développant des actions de formation et d’insertion ».

Au fil des années, un certain nombre d’initiatives sont nées d’une double préoccupation :

  • La progression des personnes éloignées de l’activité économique,
  • Une action concrète utile au territoire et à ses habitants.

L’Association doit aujourd’hui continuer à évoluer pour s’adapter aux demandes des partenaires.

Une réflexion a donc été menée.

Le chantier est un dispositif ayant pour objet l’accueil, l’embauche, et la mise au travail, axé autour de 5 fonctions primordiales aux yeux de l’association : les fonctions Accompagnement, Formation, Production, Employeur spécifique d’insertion, Développement économique, territorial et solidaire.

Le résultat attendu pour les salariés à la sortie du chantier a été clairement défini.

Chaque personne devrait avoir :

  • progressé sur le plan individuel et sur celui de l’insertion sociale,
  • participé à la vie collective,
  • acquis de nouvelles compétences transférables dans le monde du travail,
  • défini un projet professionnel, ou savoir ce qu’elle veut faire à l’issu de chantier,
  • levé tout ou partie des freins permettant l’accès à l’emploi durable,
  • repéré les outils à sa disposition pour sa recherche d’emploi et savoir les utiliser.

Amener, ou ramener, dans le monde du travail, par une formation qualifiante ou un emploi durable, les personnes en difficulté, dès l’issu du contrat, étant l’opportunité qui parfait l’implication du salarié.

Les personnes sont donc salariées dans le but d’une insertion professionnelle et sociale.

En fonction de ces objectifs, nous devons nous poser un certain nombre de questions dès le recrutement :

  • la personne a-t-elle besoin d’aide ? (nous ne recrutons pas en visant la sortie positive évidente),
  • la personne est-elle demandeuse ? (car elle est le moteur initial et primordial ; il ne s’agit pas qu’elle soit seulement envoyée par le Pôle Emploi, l’Assistante Sociale,…),
  • pouvons-nous lui être utile dans son parcours ? (certaines situations ne sont pas du domaine d’action d’un Atelier et Chantier d’Insertion),
  • pouvons-nous mobiliser des moyens extérieurs (humains, techniques et financiers) pour nous accompagner ? (seuls nous ne pouvons pas grand-chose),
  • y a-t-il adéquation entre le postulant et l’équipe actuelle en place ? (dynamique de groupe valorisant les individus).

Il convient, dès lors que la personne a été recrutée, de lui procurer le soutien humain permanent mais aussi les méthodes et les moyens techniques. Et donc, d’organiser le suivi, l’accompagnement, l’encadrement technique, pédagogique et social, la formation des salariés.

Notre façon de travailler a été définie.

La (re)mise au travail est progressive.

L’élaboration du projet professionnel et l’accès à l’emploi sont envisagés dans le cadre d’une démarche d’insertion et au terme d’une action de re-socialisation si cela est nécessaire.

Le chantier permet un re-entraînement au travail et l’apprentissage de savoir-faire, par des formations propres à faire de la période du contrat une étape d’un parcours d’insertion sociale et professionnelle.

Le chantier associe divers partenaires de la vie économique et sociale locale, contribuant ainsi au développement de celle-ci par la réalisation d’une production grandeur nature.

Restant fidèle à notre ligne de conduite initiale, nous ne perdons cependant pas de vue l’objectif demandé par nos partenaires financiers (des résultats quantitatifs) et faisons le nécessaire pour que, par un accompagnement suffisamment soutenu et adapté tout au long de son parcours, le salarié :

  • définisse un projet individuel de formation durant la première année,
  • se voit proposer une ou plusieurs étapes de formation durant son contrat.

Et, si cela est possible, si c’est le bon moment, il y a :

  • redynamisation sur le projet professionnel,
  • acquisition d’expérience professionnelle,
  • élargissement ou acquisition des compétences,
  • Validation des Acquis de l’Expérience,
  • Pré qualification ou qualification.

Mais l’objectif premier reste souvent un travail sur le savoir-être, la confiance en soi, la socialisation.

Nous ne sommes qu’un maillon de la chaîne d’insertion.